Au fil des mots
Forum d'écriture amateur
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Journal d'un garçon comme les autres
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Au fil des mots Index du Forum  .::. Vos écrits  .::. Horreur

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Crayonne
Méchante Admin

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2014
Messages: 85
Localisation: Système solaire, planète terre, France, Val d'Oise
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon

Message Posté le : Jeu 6 Mar - 23:22 (2014)    Sujet du message : Journal d'un garçon comme les autres Répondre en citant

Synopsis : C'est le journal d'un garçon qui sombre peu à peu dans la folie jusqu'au point de non retour.

Journal d'un Garçon comme les autres

Mardi 21 Octobre
Je déteste ce putain de monde ! Tout le monde à son avis sur tout et n’importe quoi. Qu’est ce qui nous rend si différent au final ? Je vais vous le dire moi : J’ai une conscience, appelez ça comme vous voulez, mais moi, au moins, j’en ai une. Je sais à qui est ce monde, il est à tout le monde. A l’école, on nous apprend des tonnes de choses, les causes des guerres et tout ça. Et les gens disent qu’ils ne veulent plus reproduire les mêmes erreurs que par le passé. Tu parles. Je sais comment pensent les gens, et comment ils réagissent. Ils parlent beaucoup mais ne bougent pas d’un pouce quand il se passe quelque chose. Ceux qui sont censés faire preuve de courage sont souvent plus stupides qu’autre chose. Et après ils vont se vanter à droite et à gauche… Ce monde est tellement corrompu. Ce n’est même plus un monde, c’est l’enfer sur terre. Et ça, personne ne le sait, personne n’y fait attention. Je sais qu’un jour je vais mourir, et tout le monde aussi. Peut être qu’une météorite nous tombera dessus et nous fracasseras le crâne, je ne sais pas… Il y en a qui disent que c’est mal de suivre ce que font les autres. La bonne blague. Nous sommes tous des putains de moutons ! Bêêê bêêê ! Qui peut se vanter d’être original de nos jours ? Tout le monde recopie ce qu’il a vu au ciné, à la télé… Aucune originalité. Nous sommes tous des robots, même si nous le nions. Lorsque quelqu’un te dis quelque chose, quand tu lui demande des explications, il n’est souvent pas foutu de te répondre un truc logique. Ou alors une réponse toute prête, du style « parce que… ». Ces personnes là mériteraient de disparaitre… Il y en a qui dépense des millions pour leur pomme, pourquoi ? L’homme est égoïste de nature. Et quand il se trouve devant une personne sensiblement différente, il ne peut s’empêcher de s’en prendre à lui parce qu’il a peur… Gaspillage de temps, d’argent… Et quand il crève, on se rend bien compte que ce n’était qu’un putain de déchet.

Jeudi 6 novembre
J’ai une conscience. Une chose que beaucoup n’ont pas. Et à cause de ça, je me sens mal. J’essaye d’être différent, mais au final, je finis toujours par ressembler à quelqu’un. Une simple copie en somme. Alors j’essaye de mélanger tout ça pour créer un être à part. Etre moi-même. Le problème, le plus gros problème de ce monde, c’est que les gens ne disent jamais ce qu’ils pensent. Ils te disent toujours comment faire, comment penser, comment agir, ce qu’il faut que tu dises et tout le reste. Ils veulent contrôler tes pensées, tes moindres faits et gestes. Je ne veux pas leurs ressembler, je n’en ai absolument pas envie, pas le moins du monde. Mon nom est Sébastien, pas monsieur tout le monde. Ils ont là, ils disent qu’ils pensent mieux que toi, qu’ils sont mieux que toi, que tu devrai faire ci ou ça. Putain, allez-vous faire voir ! Je suis moi ! ET les parents qui en rajoute une couche avec mon crétin de frère : «tu devrais faire comme lui… Regarde ton frère, lui il… Au moins ton frère… » Je ne suis pas mon frère et je ne le serai jamais ! C’est trop compliquer à comprendre bande de cons ? Et après, quand tu leurs explique gentiment tout ça, ils te disent qu’ils sont désolés. Tu parles. Désolé, c’est juste un mot comme un autre.

Mercredi 12 Novembre
Mais pourquoi doit-on aller à l'école ? C’est vraiment obligatoire ? Pour l’éducation qu’ils nous donnent ? Pour nous apprendre quoi ? Pour nous transformer en moutons ? Nous pensons par nous même à ce que je sache, alors pourquoi ? Routine de merde. On apprend des trucs qui au final ne nous serviront quasiment à rien dans la vie de tout les jours. Nous sommes juste des humains. On peut changer tout ça. Mais qui le fera ? Moi, je le ferais. C’est pareil, quand on regarde les films à la télé, il y a toujours quelqu’un pour dire que c’est violent et tout ça. Juste parce qu’on dit que c’est mal, alors c’est mal ? Pensez par vous-même, c’est trop compliqué ? On fait tous partit de la même espèce, mais nous somme si différent. Moi, je ne ferai pas partit de votre société à la con. On vit dans un monde pourri et sans aucune valeur. Je ne peux pas oublier tout le mal que l’on m’a fait. Jamais. Et lorsque je mourrai, ce sera avec toute cette haine ancrée dans mon cœur qui se trouve être aussi pourrit que ce monde...

Lundi 24 Novembre
Le genre humain est une chose si étrange. Les gens se contredisent tout seul comme des grands. La vie humaine est réduite à un état lamentable. Tout le monde ment. On nous enseigne le bien et le mal, mais au final, ça ne sert à rien du tout. Dès qu’il y a quelque chose de différent, ils le prennent à parti. Je le sais, puisque je fais partis de ces personnes que l’on dit soi disant différente. En quoi ? Je me le demande… Peut être parce que moi j’ai un cerveau et que je sais l’utiliser, contrairement à tout ces crétins qui traînent au lycée. Je suis fatigué.

Vendredi 28 Novembre
Parfois j'essaye de faire des choses et ça ne marche pas de la façon dont je le voulais. Je suis alors vraiment frustré et j'essaye vraiment sérieusement de le faire et je prends mon temps et ça ne marche pas. C’est comme quand je me concentre dessus sérieusement et que ça ne fonctionne pas. Tout ce que je fais et tout ce que j'essaye ne marchent jamais. « Tu sais nous avons remarqué que tu as eu beaucoup de problèmes récemment. Tu sais, devrais peut-être en parler, peut-être que tu te sentiras mieux » Bande de cons, foutez-moi la paix ! Je n’ai pas envie de vous parlez. Et ils continuent à m’emmerder. Allez vous occupé de quelqu’un d’autre et foutez moi la paix.

Jeudi 22 janvier
Et bien, il est beau ce pays avec tout ce ramassis de débile plus cons les uns que les autres ! Qu’est ce que j’aimerai en finir avec eux, j’en rêve jour et nuit… Je hais les gens, de plus en plus… Il n’y en a pas un pour relever l’autre, tous ne pensent qu’à leurs intérêts. Je me rappelle quand j’ai vu cette fusillade aux infos la dernière fois. Deux gars avait fait feu sur tout ce qui bougeait dans leur lycée. C’était des pauvres types comme moi. J’aurai bien voulut les rencontrer, devenir leur ami… Si seulement je pouvais avoir une arme, je pourrais faire comme eux. Et les autres verraient enfin ce que je suis réellement. Ils pisseraient dans leurs frocs en me suppliant de les laisser vivre, mais je n’en aurai rien à foutre. C’est beau de rêver…

Lundi 16 février
Je continue à écrire des lignes et des lignes… C’est un peu comme jeter ces pensées sur du papier, c’est agréable et en même temps ça me vide. La vie, c’est quelque chose d’assez bizarre quand on y pense. Ca vient, ça part… On peut mourir n’importe où, n’importe quand, n’importe comment. J’en ai vraiment assez de cette école de merde. Aujourd’hui encore on m’a cherché des noises en cours de sport. Et le prof qui n’a pas bouger son gros cul. Quel tocard ce mec, il flippe devant des mômes débiles qui ne savent parler qu’avec des coups. Aucune autorité. Ils sont toujours en train de se foutre de ma gueule derrière mon dos. Qu’est ce que j’aimerai pouvoir les buter comme les petites merdes qu’ils sont. Allez-y, c’est ça. Marrez-vous. Rira bien qui rira le dernier.

Mercredi 4 mars
Ma vie est toujours aussi merdique. Notes en dessous de la moyenne, aucune vie sociale, les autres me font toujours horreur… Rien n’a changé. J’ai la haine contre eux, encore plus maintenant. Des fois, je me dis qu’avec un coup de cutter placé au bon endroit, je pourrais partir vers un monde meilleur. Mais est ce qu’il y a vraiment un monde meilleur ? Je craque. J’en ai marre de tout. J’aimerai en finir une bonne fois pour toute mais je n’en aurais jamais le courage. Je ne suis qu’un lâche après tout.

Mardi 31 mars
J’ai cette sale impression que tout le monde se fout de moi en cours. Tout le monde sans exception, même les profs. Bon sang. Je crois que je deviens fou. Les bonnes choses tournent mal, et les mauvaises choses se transforment en bien. Conneries tout ça. Ma situation est de pire en pire. J’ai l’impression de tomber dans un trou sans fond. Ils sont tous là à se foutre de moi. Et je les hais tous autant qu’ils sont. Si seulement j’avais le courage de me battre contre eux… Ou alors de me foutre en l’air, tout simplement. Le bonheur, ça n’existe pas, et si ça existe, c’est vraiment de la merde.

Vendredi 17 avril
Ils ne savent pas qui je suis et ils se permettent pourtant de me juger comme si ils étaient les maîtres du monde. Qu’ils crèvent tous ! Des zombies qui suivent les ordres d’autres zombies tout aussi immatures et complètement idiots. Qu’est ce que j’aimerai les voir souffrir. J’aimerai tellement être libre de mes actes. La douleur ne s’arrête jamais, se multiplie de plus en plus, et ils sont toujours là à se foutre de moi comme si je ne valais rien du tout. Mais je leur montrerai un de ces quatre, je leur montrerai que je vaux plus que tous ces cons réunit. Et ce jour là, je n’aimerai pas être à leur place. Qu’est ce que j’aimerai que ce jour arrive… Peut être, si je suis assez courageux. Ils mourront tous un jour de toute façon, et moi je serai là pour cracher sur leurs cadavres insignifiants. Je le ferai. Je le ferai. Même si je dois en crever comme les deux autres qui l’ont fait avant moi, je le ferai.

Jeudi 29 avril
C’est ce que je voulais, et alors ? Quand on te demande de faire un truc, fais le au lieu de te foutre de la gueule du monde comme tu le fais si bien et de demander à quelqu’un d’autre de le faire ! On n’est jamais mieux servis que par sois même comme le dis si bien l’adage. Ah mais non, tu ne dois pas connaitre, tu ne sais déjà pas aligner trois mots correctement, alors un peu de culture risquerai de faire imploser les trois pauvres neurones qui se battent en duel dans ton crâne de piaf. Pauvre débile. Si tu savais à quel point je te hais. Si tu savais ce que je te prépare, tu ferais dans ton froc. J’ai la haine, putain. Mais là je l’ai vraiment. Et je ne connais qu’une seule chose pour l’apaiser, cette haine de ce monde pourri.

Vendredi 8 mai
Bientôt, ma vengeance sera terrible. Continuez donc de rire tout autour de moi, vous allez voir ce qui va se passer le mois prochain. Vous ferez moins les fiers, vous verrez…

Mercredi 20 mai
Toujours cette sale impression d’être surveiller. Mon père et ma mère passent leur temps à me poser des tas de questions, ils s’inquiètent soient disant pour ma santé, mais je les soupçonne de vouloir me faire un coup tordu en douce. Il va falloir que je fasse gaffe si je veux que tout se passe comme prévu. Ils verront bien ce qu’il en coute de se foutre de ma gueule tout les jours et de me traiter comme une merde. Pourtant je n’ai jamais rien fait pour mériter toute ces brimades. Ces enfoirés ne m’ont jamais laissé une seule chance, ils vont voir. Je n’ai pas très longtemps à attendre. Je dois être prêt pour ce grand jour. J’ai tellement hâte de pouvoir leur en mettre plein la vue. Je suis motivé, et il faut que je le sois jusqu’au bout. Ca ne doit pas être si difficile après tout ? Ce qui me ferait vraiment mal, c’est d’abandonner si prêt du but… Putain. Qu’est ce que j’aimerai y être tant que j’ai la rage et la haine comme maintenant. Au moins ce serait vite expédié.

Jeudi 11 juin
C’est le grand jour. J’ai toujours été un gamin bien attentionné, gentil et tout ça. Je me suis toujours laisser marcher dessus par tout ces imbéciles sans cervelles, mais aujourd’hui ça va changer. Je suis prêt. Ce ne sera pas la peine de venir chialer dans mes basques pour que je vous laisse la vie sauve, aucun d’entre vous n’à mériter ma pitié. Aucun. Je me suis débarrassé de ma mère et de mon père. Ils n’auraient pas supporté de voir ce que je suis devenu. Ils ont crié, les coups de feu sont partit tout seuls et puis, plus rien. Le silence. Ca m’a fait bizarre. C’est tellement facile de retirer la vie à quelqu’un. Je viens de tuer mes propres parents, cela fait deux. Il m’en reste une trentaine, est ce que j’aurais le cran d’aller jusqu’au bout ? Il faudrait déjà que je lâche ce journal et ce stylo. Mais je tiens à laisser une trace quelque part… Il faut que je trouve le courage d’y aller et de leur faire bouffer ma haine. Je veux qu’ils paient pour tout ce qu’ils m’ont fait subir. Je veux qu’ils comprennent ces débiles. Je veux qu’ils sachent ce que ça fait de souffrir. Je veux les voir me supplier, chialer, crevez doucement à mes pieds. Bon sang, je crois que je n’aurais pas le courage de passer la porte pour y aller. Finalement, je ne suis qu’un lâche…


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Jeu 6 Mar - 23:22 (2014)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Au fil des mots Index du Forum .::. Horreur
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.