Au fil des mots
Forum d'écriture amateur
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Amour Amer
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Au fil des mots Index du Forum  .::. Vos écrits  .::. Contemporain

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Crayonne
Méchante Admin

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2014
Messages: 85
Localisation: Système solaire, planète terre, France, Val d'Oise
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon

Message Posté le : Jeu 6 Mar - 22:56 (2014)    Sujet du message : Amour Amer Répondre en citant

Synopsis : Elizabeth, Liz' pour les intimes, déménage dans une nouvelle ville avec ses parents. Ce qui implique un nouveau lycée, de nouveaux amis et de nouveaux problèmes...

Prologue

Je regrettais déjà d’avoir suivit mes parents dans cette nouvelle ville.
Nous venions tout juste de finir de nous installer dans la maison. Oui, une maison. Petite, mais bon… C’était toujours mieux que cet appartement vétuste dans lequel nous vivions. Au moins ici, j’avais une chambre rien que pour moi. C’était le bon côté des choses.
J’avais laissé mes copines derrière moi, et même si on s’était promis de s’appeler, de s’envoyer des lettres et ce genre de choses, j’étais sûre qu’au bout de quelques temps elles m’auraient complètement oubliées.
Il y avait Nathan aussi. Oh, il était adorable, je n’ai jamais dis le contraire. C’est juste qu’il est… Vraiment collant. Je le soupçonnais d’être amoureux de moi. Non, en fait, ce n’était même pas des soupçons, c’était sûr et certain. Au moins, il n’allait pas me suivre comme un petit toutou… J’aurais enfin l’occasion de respirer.
Je ne me suis même pas présenté !
Moi c’est Elisabeth. Bizarre comme nom de fille hein ? Ça fait très vieillot. Mon surnom, c’est Liz'. J'adore le dessin, c'est ma matière préférée. Chaque parcelle de mes cahiers est remplie de dessins. Je passe mon temps à gribouiller sur tout et n’importe quoi. J’aimerai devenir dessinatrice un jour. Mais je ne suis pas assez douée pour cela. On va dire que c’est mon passe temps préféré. Ça et plein d’autres choses…
Par exemple, j’ai un gros faible pour le chocolat. Noir et amer. J’adore ça !
Il y aussi la musique. J’aime les groupes comme Metallica, alors que mes parents ne supportent pas ça. Ils disent que c’est de la musique de sauvage. Mais ça ne m’empêche pas de leur faire écouter quand je mets leur album dans mon lecteur CD. Ma mère trouve ça insupportable. Mon père dit que ce genre de musique lui déplait, pourtant, je sais qu’en cachette il écoute aussi. J’arrive enfin dans ce qui est à présent ma chambre. Un bureau classique dans un coin, sur lequel j’ai déjà éparpillé mes affaires. A peine arrivée, j’ai déjà mis le bazar. C’est tout moi ça !
Une commode dans laquelle se trouve quelques peluches, photos de classe et quelques cahiers de cours en vrac. Il va falloir que je fasse quelque chose pour ça en tout cas. Ma p’tite Elisabeth, si tu continue à balancer tes affaires n’importe comment, ça va mal aller.
Dans mon placard, j’ai déjà rangé tous mes vêtements. Reste à savoir ce que je vais mettre demain. Car oui, à peine arrivée, il faut que je retourne au lycée ! Moi qui pensais qu’on me laisserait quelques jours pour me reposer. C’est raté.
Je sortis une jolie jupe noire, mes grandes bottes à lacets et mon petit haut vert. Je mettrais ça demain. Autant avoir la classe et rester simple. Je posais le tout sur la chaise de bureau, puis je m’allongeais de tout mon long sur le lit. J’étais fatiguée. La journée de demain allait être longue. Il ne fallait pas que je repense à mon ancienne vie. La nouvelle Elisabeth ne serait pas aussi idiote que l’ancienne. Je ne me ferais plus embobiner par n’importe qui ! Je verrouillerais l’accès à mon coeur et personne ne s’en approchera.
Plus jamais.
Enfin, c’est ce que je croyais…


Chapitre 1 - Premier jour d'école
J’avais eu du mal à m’endormir, et lorsque le réveil me réveilla à 7h00, je n’avais qu’une envie : rester dans mon petit lit douillet bien au chaud. Mais bon, il fallait bien que je quitte ma couverture pour me préparer à cette première journée dans mon nouveau lycée. Je m’habillais rapidement vu que j’avais déjà tout préparé la veille et partit faire ma toilette dans la salle de bain. Je descendis dans la cuisine, n’oubliant pas mon sac à dos, et avala rapidement mon petit déjeuner. Je n’avais pas très faim, et déjà une boule au ventre m’empêchait d’avaler quoi que ce soit.
« Elisabeth, tu as bien pris tout ce qu’il faut ? La feuille d’inscription, tout ça ? Ce serait dommage que tu oublies tout dès ton premier jour ! »
Ma mère avait raison : la feuille d’inscription était encore posée sur la table de la cuisine avec du courrier de la veille (qui n’était même pas encore ouvert). J’attrapais la feuille et la fourra dans mon sac avant de partir. Ma mère me redemanda si je n’avais rien oublié.
« J’ai tout ce qu’il faut maman, ne t’inquiète pas !
-Passe une bonne journée alors ma chérie. A ce soir ! »
Ma chérie… Il fallait qu’elle arrête de m’appeler comme ça, je n’étais plus une petite fille.

Quoi qu’il en soit, j’arrivais rapidement à mon nouveau lycée. Le lycée Forest Hill. Drôle de nom. En tout cas, l’endroit était immense. Beaucoup plus grand que mon ancien lycée. Il y avait beaucoup d’élèves qui papotaient avant le début des cours. Ils se retrouvaient en groupes, et moi… Bah moi je cherchais le bureau de la directrice pour lui remettre ma fiche d’inscription.
J’entrais dans le couloir principal de l’établissement quand je me fis littéralement agresser par une dame d’un certain âge, habillée d’un tailleur rose aux cheveux grisonnant et rangés en chignon.
« Mademoiselle, vous devriez savoir qu’il est interdit de se promener dans les couloirs du lycée avant les cours ! »
A peine arrivée, déjà enguirlandée. J’essayais de me défendre.
« Excusez moi madame, mais je suis nouvelle et…
-Aaaaaaah oui c’est vrai… (Elle avait retrouvé son calme). Vous m’en voyez désolée mademoiselle… ?
-Elisabeth… Elisabeth Namorado.
-Votre nom de famille, c’est de quelle origine si ce n’est pas indiscret ?
-Mon père m’a dit que c’était du gaélique. Mais je n’ai jamais demandé plus d’informations à ce sujet.
-Bien bien… En tout cas, bienvenue au lycée Forest Hill. J’espère que vous vous habituerez rapidement parmi nous. »
J’espérais aussi. J’espérais que j’aurais des amis avec qui bavarder, avec qui sortir et m’amuser. Tout ce que je voulais, c’était ne pas retomber amoureuse. J’avais encore trop mal au cœur pour ça. La cicatrice qu’il m’avait faite était encore toute fraîche, et elle ne se fermerait pas avant un moment. Je remerciais la directrice (car c’était la directrice du lycée) qui m’avait dit gentiment d’aller voir dans la salle des délégués.
« Allez donc vérifier que votre dossier d’inscription est bien complet. Le délégué principal est là bas, dans cette salle (elle me montra un porte au fond du couloir). Demandez lui, puis revenez me voir quand ce sera fait. »

Je me dirigeais alors vers la salle des délégués comme me l’avait demandé la directrice. La porte était fermée. Je toquais doucement mais n’obtint pas de réponse… C’était curieux. J’ouvris alors la porte (qui n’était pas fermée) et me retrouva face à un garçon qui rangeait de la paperasse. Il ne m’avait pas remarqué. Cheveux courts et noirs, plus grand que moi (mais ça ce n’était pas vraiment dur), habillé d’une chemise blanche à manches longues. Pas mal. C’est ce que je pensais. Ca allait être dur pour moi de poursuivre mes bonnes résolutions si un joli garçon comme lui était dans ce lycée.
Je me rappelais alors pourquoi j’étais ici et demanda :
« Bonjour, je cherche le délégué principal ! »
Le garçon se tourna vers moi, l’air un peu surpris, mais rapidement, un sourire se dessina sur son visage.
« C’est moi. Mon nom est Daniel. Tu as besoin de quelque chose ? »
Il était vraiment craquant. Il fallait que je me concentre pour ne pas rougir ou bégayer, ou quoi que ce soit. Il fallait que je garde mon calme. Je respirais un bon coup, et continua la conversation.
« Je suis nouvelle et la directrice m’a demandé de te voir. C’est pour mon dossier d’inscription…
-Ah oui, c’est vrai ! Attend un tout petit peu, je vais regarder ça. »
Il farfouillait dans la parasse qui se trouvait sur la table. Quand je pense qu’il devrait tout ranger, j’en avais mal au cœur pour lui. Daniel… C’est sympa comme prénom. Oui. Sympa.
Il se tourna vers moi, l’air désolé. Je savais qu’il manquerait quelque chose. Je m’en doutais.
« Il manque une photo d’identité… Les frais d’inscription qui sont à 25 euros… Et la feuille d’inscription signée par tes parents.
-Je dois avoir ce qu’il faut sur moi, attend un instant… »
Je sortis rapidement de mon sac la feuille d’inscription, mais je n’avais pas de photo d’identité, et 25 euros… Il fallait que je me résigne à manger dehors à midi, le temps de chercher l’argent et un photo d’identité potable.
« T’inquiète pas… Je vais déjà m’occuper de ça… Heu… (Il regarda ma fiche d’inscription) Elisabeth ?
-Je sais. C’est bizarre comme prénom. Surtout pour une fille.
-C’est original en tout cas. (Il me regarda avec un grand sourire). Bon, je vais vérifier tout ce que j’ai ici. Occupe toi déjà du reste et revient me voir après. En tout cas… C’est très agréable d’avoir une nouvelle élève. »
Je n’avais pas pu m’empêcher de rougir. Décidément, j’étais mal partie avec mes résolutions qui s’effritaient comme un château de carte.
« Ah oui Elisabeth, d’après ce que m’a noté la directrice, tu sera en Terminale B.
-Heu… Oui, mais c’est où ? Enfin, je veux dire… (J’étais mal partie.)
- En fait les cours de cette classe on lieu dans la troisième salle à droite en face de ce bureau. Tu ne devrais pas te tromper. Ou alors, reviens me voir si tu te perds. Je me ferais une joie de t’y accompagner. »
Je le remerciais tout en rougissant de plus belle. J’étais sûre et certaine qu’à cet instant je ressemblais à une tomate.

A peine j’étais sortie de la salle que je fus bousculée par une fille. C’était une blonde aux cheveux longs remontés en queue de cheval, et son regard méchant se posa directement sur moi.
« Ah, c’est la nouvelle ! Et bah, on est vraiment pas gâtés, pas vrai les filles ? »
A ses côtés, deux autres filles gloussaient. Elles sont passées rapidement, me laissant là au milieu du couloir. Des véritables petites pestes celles là. J’essayais de garder mon calme et j’entrai dans la salle de classe de la terminale B.
C’était l’heure de la pause apparemment. Ou le professeur était absent, je ne sais pas vraiment. Bref, je suis partie m’asseoir à une place libre vers le fond de la classe. Personne ne faisait attention à moi. Ou alors on me regardait bizarrement. Je posais mon sac à dos, et en sortit mes quelques affaires de cours, parée pour la prochaine heure. La fille qui était devant moi se retourna.
« Tu es la nouvelle, c’est ça ? Je m’appelle Lucie… »
Elle avait de grands yeux bleus et une très jolie chevelure noir et bouclée. Sa voix était très douce, et un grand sourire illuminait son visage.
« Heu… Moi c’est Elisabeth…
- Enchantée. J’espère que tu te sentiras bien ici.
-Et bien, pour tout t’avouer… A peine sortie de la salle des délégués je me suit fait bousculer par trois filles qui n’avaient pas vraiment l’air sympa.
-Ne t’occupe pas d’elles… Elles sont comme ça avec tout le monde.
-Ah, d’accord… »
Et bah, ça promettait. J’espèrerais que je ne tomberais plus sur ces trois pestes.

Au bout de vingt minutes, la sonnerie retentit, et ce fut l’heure de mon premier cours. Un cours de français que j’écoutais à peine. Je griffonnais quelques notes, le tout accompagné (bien entendu) d’une tonne de petits dessins. Rapidement, la sonnerie avait recommencé. C’était la pause déjeuner.
« Elisabeth, on mange ensemble ce midi ?
-Désolée Lucie… Je n’ai pas fini mon inscription, il faut que je repasse rapidement chez moi pour chercher ce qui me manque. Je grignoterais à la maison. Mais demain si tu veux…
-D’accord ! A tout à l’heure alors.
-Ca marche ! »

Je marchais rapidement et prit le chemin de la cours. Et je tombai nez à nez avec un garçon bizarre. Il avait de longues cheveux bruns attachés en queue de cheval. Comme il me fixait, je ne pu m’empêcher de lui parler.
« Salut je suis nouvelle…
-Et alors ? »
Aie ! Il avait répondus au tac au tac, et bien méchamment en plus. Les autres pestes m’avaient assez énervées comme ça, et je décidais de lui rendre la pareille.
"T’es toujours aussi sympa ?
-Ouais. Surtout avec les nouvelles. Moi c’est Lucas."
Il me lança un large sourire.
"-Moi c’est… Hmmm, Elisabeth…
-Bizarre comme nom.
-M’en parle pas… En plus de ça, j’suis à peine arrivée ici qu’on me prend la tête avec de la paperasse !
-Je vois… En tout cas, bon courage avec cet imbécile de délégué."
Imbécile de délégué ? Il parlait de Daniel ? J’étais pressée par le temps, mais je demandais quand même.
« Il y a un problème avec lui ?
-Tu rigoles ? J’ai jamais vu un mec aussi coincé !»
Je ne sais pas pourquoi mais je me suis mise à rire pour le coup. Ce Lucas avait l’air sympa finalement. Il me rappela alors mon devoir.
« Tu devrais quand même aller faire toute ta paperasse sinon ils ne te lâcheront jamais.
-T’as raison. A plus tard.
-Ouais, ouais, c’est ça. »
Il m’avait sourit. Pas un superbe sourire comme celui de Daniel, mais un sourire quand même. Décidément, Lucas n’était pas trop mal non plus dans son genre. Aaaaah ! Non non et non ! Il fallait que j’arrête de penser aux garçons ! J’avais un véritable cœur d’artichaut (bien que je détestais les artichauts) et à chaque fois, ça m’avait valu des problèmes.
Je repartis en courant à la maison. Personne. Mes parents étaient à leurs travails respectifs, et je me préparais rapidement un sandwich à la cuisine, pour ne pas revenir le ventre vide.
Une fois ce « repas » achevé, je me précipitais dans ma chambre pour y chercher ce qui me manquait. Il me fallait une photo d’identité. J’en trouvais une décente dans le deuxième tiroir de mon bureau. Ensuite il me fallait ces 25 euros de frais d’inscription. Bon, bah je n’avais pas vraiment le choix. J’allais devoir prendre sur mes économies.
Une fois que j’avais tout rangé dans mon sac à dos, je me rendis au lycée. Il me restait un peu de temps avant la reprise des cours, j’allais pouvoir passer à la salle des délégués et déposer ce qui manquait.

A peine venais-je de rentrer dans la salle que je retrouvais Daniel qui me demanda :
« Elisabeth ! Alors ce dossier, ça avance ?
-Décidément, t’es pas un rigolo toi… Tu es tout le temps comme ça ? »
Il avait l’air gêné.
« C’est vrai que je n’ai pas la réputation d’être quelqu’un d’amusant.
-Allez je suis sûre que tu peux être amusant quand tu veux ! »
Il acquiesça, l’air désolé. Je lui donnais alors les documents qui manquais, la photo d’identité et les frais d’inscriptions.
«Laisse moi juste le temps de m’en occuper, ça ne devrait pas prendre plus de cinq minutes.
-Cinq minutes ? Alors on a le temps de rire un peu non ?
-Si tu veux…
-Laisse moi te trouver une blague marrante. (Je réfléchissais rapidement). Ah ! J’en ai une ! C'est deux puces qui sortent du cinéma, l'une dit à l'autre : On rentre à pied ou on prend un chien ? »
Daniel s’était mit à rire discrètement. Au moins, j’avais fait mouche ! Puis il se redressa, me regarda droit dans les yeux et m’annonça, l’air le plus sérieux du monde :
« Oh, au fait, j’ai oublié de te dire. Je suis désolé, mais finalement, ton inscription ici ne pourra être finalisée.
-QUOI ??? »
Mais qu’est ce qu’il racontait ? Qu’est ce que j’avais encore oublié ? Je m’étais mise à fouiller dans mon sac en bafouillant.
« J’ai donné la photo, l’argent, mais alors il manque quoi ? »
Daniel riait discrètement.
« Ah ah ! Tu aurais du voir ta tête. C’est une bonne blague non ?
-Tu m’as vraiment fait peur !
-Excuse moi. Je ferais mieux la prochaine fois… Voilà ton dossier. Il est complet. Tu n’as plus qu’à le rendre à la directrice. »
Je le remerciais avant de prendre la porte. Il m’avait vraiment fait peur ! C’était pas le genre de blague auxquelles je pensais, mais bon. Il avait quand même le sens de l’humour.

Je tombais alors nez à nez avec Lucas. Il me regarda et demanda en soupirant :
« -Encore toi ?
-Pourquoi ? Ca te dérange ? »
Il ne m’avait pas répondus sur le coup. Tiens. Je n’avais pas fait attention à ça mais son t-shirt…
« Waouh ! Le t-shirt des Metallica ! Je voulais en prendre un mais ils étaient en rupture de stock !
-Tu connais ?
-Oui, j’ai leur dernier album.
-C’est cool ça. (il me lança un sourire) Je connais pas beaucoup de nana qui écoute ce genre de musique.
-Moi non plus. »
Je regardais alors ma montre. Mince, il ne restait plus que cinq minutes avant les cours. Je laissais Lucas là en courant vers la directrice qui était au fond du couloir. Elle me reconnue et me demanda si j’avais finis mon inscription. Je lui tendis mon dossier qu’elle vérifia rapidement.
« C’est votre dossier complet mademoiselle ? Bien bien… Vous êtes officiellement élève à Forest Hill ! Je vous dis alors à demain, et ne venez pas en retard ! »
Je la remerciais tendit qu’elle repartait dans son bureau.

J’entendis la sonnerie et m’installa rapidement en classe pour un cours soporifique d’histoire.
Les mutations de la France depuis 1945. Super. Je passais les deux heures à me retenir de bailler quand vint la sonnerie libératrice de la pause.

La dernière heure de cours de la journée était réservée au français. Nous avions du étudier un poème de Baudelaire. L’horloge, très exactement. J’aimais bien ce poète. J’avais les Fleurs du Mal dans ma bibliothèque à la maison, et j’avais du le lire une bonne dizaine de fois. En tout cas, cette dernière heure passa très rapidement. Mais ça a toujours été comme ça de toute façon : les cours que l’on apprécie passe très vite, et ceux qu’on déteste sont longs, mais longs…

C’était enfin la fin de cette interminable journée. La plupart des élèves étaient partit, et moi j’allais faire pareil quand j’entendis une voix derrière moi.
« Et la p’tite nouvelle, t’es pas encore partie ? »
C’était Lucas. Sans me demander mon avis, il m’attrapa par le bras.
« Viens voir, je vais te montrer un endroit sympa. »
Nous nous sommes dirigé vers la cage d’escalier et nous sommes allé au dernier étage. Il y avait une petite affiche avec écrit « Interdit aux élèves ». Je demandais à Lucas si il avait vraiment le droit de faire ça.
« T’inquiète pas ! Y’a quasiment plus personne au lycée à cette heure ci. »
Nous sommes alors arrivé devant une petite porte fermée à clef. Lucas en sortit une de sa poche et l’ouvrit sans difficulté.
« Comment ça se fait que tu es cette clef toi ?
-C’est pas bien compliqué. Je l’ai volé en salle des profs ! »
Et bah, ça promet dis donc. Je me doutais que Lucas n’était pas un ange, mais bon… Je n’allais pas dire que c’était un voyou, mais presque. Je passais la porte derrière lui et ouvrit grand les yeux. Nous étions sur le toit du lycée et la vue était tout simplement magnifique.
« Alors, qu’est ce que t’en penses ? »
J’en restais sans voix, ce qui parut l’amuser.
Nous sommes restés sur le toit pendant un moment, sans parler. Puis je fit comprendre à Lucas qu’il était tard et qu’il fallait que je rentre à la maison.
« Alors à Demain, la nouvelle…
-Oui, à demain… »
Je le laissais là et prit la route de ma maison. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais le cœur lourd. Oh non. Je n’allais pas encore tomber amoureuse ? Non ! Non non non ! Je savais que si c’était le cas, je ne le supporterais pas.


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Jeu 6 Mar - 22:56 (2014)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Au fil des mots Index du Forum .::. Contemporain
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.